Silver Threads Among the Gold

Au chapitre 18 de Dot et Tot au Pays Joyeux, Baum mentionne Silver Threads Among the Gold, en français : des fils d'argent au milieu de l'or. c'était une chanson très populaire aux États Unis à la fin du 19e siècle et au début du 20e. Elle a été publiée en 1873, de nos jours, c'est devenu un classique régulièrement repris par les quatuors.
Les paroles sont de Eben Eugene Rexford et la musique de Hart Pease Danks.

Eben e rexford portraitHart pease danks 1898

Eben Eugene Rexford et Hart Pease Danks

Comme cette chanson parle de la jeunesse qui s'enfuit, à l'époque, le public croyait qu'elle avait été écrite par un homme vieillissant, pourtant, Rexford n'avait que dix huit ans quand il l'écrivit.
H. P. Danks avait composé une mélodie intitulée Silver Threads, et il avait demandé à Rexford, qui, à l'époque,  gagnait sa vie en publiant des poèmes, des gospels et des conseils de jardinage dans des magazines, de lui composer des paroles.
Rexford exhuma un poème de ses cahiers intitulé Growing old et l'adapta à la musique, et il le vendit à Danks pour 3 dollars.


Paroles :

Darling, I am growing old,
Silver threads among the gold,
Shine upon my brow today,
Life is fading fast away.
But, my darling, you will be,
Always young and fair to me,
Yes, my darling, you will be
Always young and fair to me.

Chorus:
Darling, I am growing old,
Silver threads among the gold,
Shine upon my brow today;
Life is fading fast away.

When your hair is silver white,
And your cheeks no longer bright,
With the roses of the May,
I will kiss your lips and say,
Oh! My darling, mine alone, alone,
You have never older grown!
Yes, my darling, mine alone,
You have never older grown!

Chorus

Love can never more grow old,
Locks may lose their brown and gold;
Cheeks may fade and hollow grow,
But the hearts that love will know,
Never, never winter’s frost and chill;
Summer warmth is in them still;
Never winter’s frost and chill,
Summer warmth is in them still.

Traduction :

Chérie, je vieillis
Des fils d'argent au milieu de l'or
Brillent sur mon front aujourd'hui
La vie s'estompe rapidement
Mais, ma chérie, tu seras
Toujours jeune et jolie pour moi
Oui, ma chérie, tu seras
Toujours jeune et jolie pour moi

Refrain :
Chérie, je vieillis
Des fils d'argent au milieu de l'or
Brillent sur mon front aujourd'hui
La vie s'estompe rapidement

Quand tes cheveux seront argentés
Et que tes joues perdront leur éclat
Avec la rose de mai
J'embrasserai tes lèvres et dirai
Oh, ma chérie, tu es à moi, rien qu'à moi
Tu ne seras jamais vieille !
Oui, ma chérie, tu es à moi, rien qu'à moi
Tu ne seras jamais vieille !

Refrain

L'amour ne peut pas vieillir
Les boucles peuvent perdre leur couleur brune ou dorée
Les joues peuvent pâlir ou se creuser
Mais les cœurs qui aiment
Jamais, jamais ne connaîtront le froid de l'hiver
La chaleur de l'été toujours sera en eux
Jamais, jamais ne connaîtront le froid de l'hiver
La chaleur de l'été toujours sera en eux

Refrain

Etiquette musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

emerald-cityof-oz.jpg

×