Two Little Girls in Blue

Two little girls in blue

En dépit de  nombreuses recherches, je n'ai pas trouvé grand chose sur la chanson Two Little Girls in Blue que mentionne Baum au chapitre 18 de Dot et Tot au Pays Joyeux. Tout ce que j'ai pu obtenir comme information, c'est que cette chanson a été écrite par un certain Charles Graham en 1893, et qu'à l'époque de Baum, elle connaissait un grand succès et a été reprise de nombreuses fois jusqu'à aujourd'hui.

Paroles :

1. An old man gazed on a photograph in the locket he'd worn for years.
His nephew then asked him the reason why that picture had caused him tears.
"Come, listen," he said. "I will tell you, lad, a story that's strange but true.
Your father and I at the school one day met two little girls in blue.


Chorus: "Two little girls in blue, lad, two little girls in blue—
They were sisters. We were brothers, and learned to love the two;
And one little girl in blue, lad, who won your father's heart,
Became your mother. I married the other but we have drifted apart.


2. "That picture is one of those girls," he said, "and to me she was once a wife.
I thought her unfaithful. We quarreled, lad, and parted that night for life.
My fancy of jealousy wronged a heart, a heart that was good and true;
For two better girls never lived than they, those two little girls in blue."

Paroles :

1. Un vieil homme regardait un portrait dans le pendentif qu'il portait depuis des années.
Son neveu lui demanda alors pourquoi cette image le faisait pleurer.
"Viens là, mon garçon," dit il, "écoute bien, je vais te raconter une histoire étrange mais vraie.
Ton père et moi, quand nous étions à l'école, avons rencontré deux petites filles en bleu.

Chœur : "Deux petites filles en bleu, mon garçon, deux petites filles en bleu—
Elles étaient sœurs, nous étions frères, nous avons appris à les aimer toutes deux ;
L'une des petites filles en bleu qui gagna le cœur de votre père,
Devint votre mère. J'ai épousé l'autre, mais mais nous avons dérivé chacun de notre côté."


2. "Ce portrait est celui de l'une de ces filles" dit il, "et elle fut mon épouse.
Je la croyais infidèle, nous nous sommes disputés, mon garçon, et cette nuit, nous nous sommes séparés pour la vie.
Ma stupide jalousie a blessé un cœur, un cœur pur et loyal ;
Car jamais il n'y en eut de meilleures que ces deux petites filles en bleu."

Etiquette musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

emerald-cityof-oz.jpg

×