Zixi, la Reine d'Ix - 23

La défaite des monstres

<< Chapitre 22 - Sommaire - Chapitre 24 >>

 

L'armée d'Ix se mit en route pour sa seconde marche sur le Noland le mardi. La Reine-Sorcière, le Roi Tim, la Princesse Tignasse et Tante Rivette l'accompagnaient. Au soir, il dressèrent le camp au bord de la rivière, le mercredi ils la traversèrent et arpentèrent la montagne qui les séparaient de la vallée du Noland. Ils atteignirent le sommet à la nuit tombée, mais ils ne franchirent pas la crête, de peur d'être vus des Tourneboules.

Zixi leur ordonna d'attendre là tranquillement, ils n'allumèrent pas de feu et parlèrent tout bas.

Et bien que des milliers d'hommes se trouvaient là, tout près du Noland, pas un bruit n'eut pu alerter les monstres de la présence d'ennemis.

Ce fut une bien belle journée qui commença ce jeudi, dès que le soleil fut levé, les Tourneboules vinrent s'attrouper à l'entrée des cuisines du palais, ordonnant à Tollydob de se dépêcher de préparer leur soupe.

Le Général s'exécuta en tremblant, malgré ses trois mètres de haut, car s'il les faisait trop attendre, ces monstres étaient capables de le piquer avec leurs épines.

Mais Tollydob n'oublia pas de vider le contenu de la Fiole d'Argent dans la marmite, comme le lui avait dit le chien Hirsute, et aussitôt la soupe fut distribuée aux Tourneboules par Jikki, les quatre autres Hauts-Conseillers et une dizaine d'officiers du Roi Tim réduits en esclavage.

 

Zixi923 1

 

Hirsute courut à travers la ville en criant à tous les Tourneboules qu'il rencontrait : « Dépêchez vous de goûter la soupe avant qu'il n'y en ait plus, elle est meilleure que d'habitude, aujourd'hui ! »

Alors tous les Tourneboules dans la vallée se précipitèrent à la cuisine du palais pour avoir de la soupe, ils étaient si nombreux que la distribution dura jusqu'à midi, les derniers s'impatientaient tellement qu'ils s'étaient mis à maltraiter leurs esclaves.

Cependant, alors qu'ils commençaient à déguster leur part, ceux qui avaient consommé la soupe au début de la journée étaient éparpillés autour du palais, profondément endormis et ronflant bruyamment, le contenu de la Fiole d'Argent avait fait son effet au bout d'une heure, et elle devait les maintenir totalement inconscients pendant une période de dix heures.

Les Tourneboules gisaient endormis à travers toute la cité, et comme ils le faisaient toujours pendant leur sommeil, ils avaient rétracté leurs têtes et leurs membres, on aurait dit des milliers de ballons immobiles.

 

Zixi923 2


Quand la grande marmite fut vide, et que le Général en Chef put enfin essuyer la sueur sur son front, le dernier des Tourneboules roulait sur le dos sous l'effet de la potion de la Reine-Sorcière.

Tante Rivette survolait la ville depuis le début de la matinée. Alors que les Tourneboules étaient trop occupés à prendre leur petit déjeuner pour la remarquer, les yeux perçants de la vieille femme avaient observé tout ce qui se passait en bas.

Une fois que tous les monstres eurent succombé à la potion ensorcelée, Tante Rivette retourna à la montagne où était cachée l'armée d'Ix, et elle transmit la nouvelle à la Reine.

Aussitôt, Zixi ordonna à ses généraux de se mettre en marche. L'armée toute entière franchit la crête, et descendit le flanc de la montagne jusqu'aux portes de la cité.

Voyant que quelque chose d'inhabituel se passait, le peuple acueillit Tim, Tignasse et la Reine-Sorcière avec des cris de joies, et Tante Rivette eut droit à un banc d'honneur.

Mais l'heure n'était pas aux réjouissances, car les rues et les places étaient encombrées de Tourneboules endormis. L'armée d'Ix s'empressa d'exécuter les ordres de leur Reine, dès qu'ils pénétrèrent dans la cité, les soldats utilisèrent les cordes qu'ils avaient amenées pour ligoter les monstres, immobilisant totalement leurs membres et leurs têtes rétractés.

Leurs ennemis ainsi neutralisés, le peuple renouvela ses cris de joie, et chacun s'empressa d'aider les soldats Ixiens à faire rouler les Tourneboules hors des portes de la ville jusquà une large saillie de la montagne.

Le Général en Chef et tous les autres Conseillers jetèrent leurs tabliers ainsi que leurs outils de servitudes, et ils revêtirent leurs atours officiels. Les soldats de Tollydob s'empressèrent de récupérer leurs épées et leurs lances, quant aux femmes, elles déverrouillèrent leurs portes et s'attroupèrent dans les rues de Nole pour la première fois depuis la descente des monstres.

Mais la libération n'était pas complète, il fallait encore faire rouler tous les Tourneboules en haut de la montagne, leur poids était tel qu'il fallait cinq ou six hommes pour remuer chaque monstre, en faisant de fréquentes pauses pour se reposer.

 

Zixi923 3

 

Arrivés à la corniche, ils n'avaient plus qu'à pousser les créatures, elles dévalaient alors le versant de la montagne en rebondissant, et tombaient dans la rivière en bas.

Durant tout l'après-midi, tous les Tourneboules furent jetés dans l'eau, où ils flottaient comme des bouchons de liège, tournoyant et se percutant les uns les autres jusqu'à ce que le courant les entraine vers la mer. Plus tard, une rumeur prétendit qu'ils avaient atteint une île déserte, où ils ne pouvaient faire de mal à quiconque sinon à eux mêmes.

« Je suis contente qu'ils flottent, » dit Zixi, alors qu'ils regardaient les derniers monstres s'éloigner, « ils étaient tellement nombreux, que s'ils avaient coulé, ils auraient rempli le lit de la rivière. »

Le soir était venu quand le Noland fut enfin débarrassé de ses tyrans, les citoyens illuminèrent la cité entière, se préparant à fêter leur libération. Les soldats Ixiens reçurent de nombreux témoignages de gratitude et d'embrassades, et le peuple Nolandais leur jura une amitié éternelle.

Le Roi Tim reprit possession du palais royal, Jikki s'activa à préparer un grand banquet pour les hôtes du Roi, tout en maugréant contre ses six valets qui n'acceptaient de servir personne d'autre que lui.

Les Tourneboules avaient détruit beaucoup de choses, mais les serviteurs du palais avaient réussi à débarrasser les détritus et à redécorer la salle de banquet avec élégance.

Tim fit asseoir la ravissante Reine-Sorcière à sa droite, en lui montrant toues les marques de respect, car il lui était très reconnaissant d'avoir délivré son pays des envahisseurs.

Le festin et les danses se prolongèrent tard dans la nuit, et quand les gens partirent se coucher, ils savaient qu'ils pourraient se reposer en paix, car les Tourneboules avaient disparu à jamais.

 

<< Chapitre 22 - Sommaire - Chapitre 24 >>

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire