Dot et Tot - la schottische

La schottische

Au chapitre 11 de Dot et Tot au Pays Joyeux, quand elle s'assied dans son fauteuil, Dot entend un orchestre interpréter une schottische entrainante. Mais qu'est ce donc qu'une schottische ?

Schottische c

Malgré son nom, la schottische (ou scottish) n'a rien à voir avec l'Écosse, c'est une danse populaire de bal et de salon que l'Oxford  Companion to Music définit comme un dérivé plus lent de la polka originaire d'Europe centrale.
Elle fut introduite en Grande-Bretagne en 1848 sous le nom de German polka, elle était très populaire dans les bals de l'époque Victorienne.
Elle apparut plus tard dans les salons parisiens sous le nom de shottish.  Lorsque la Première Guerre mondiale éclata, elle fut renommée scottish à cause des sentiments anti-allemands.
La schottische s'est intégrée à la musique populaire de nombreux pays comme l'Angleterre et les États Unis, mais aussi l'Argentine ou l'Espagne où elle est appelée chotis ou chamamé, au Mexique elle est appelée Norteño, au Portugal et au Brésil, xote ou chotiça,  en Finlande jenkka, en Norvège reinlender, et schottis en Suède et au Danemark.
Comme beaucoup d'autres danses de salon, la scottish est entrée dans le répertoire des danses  traditionnelles au XIXe siècle dans tout l'occident.

La schottische européenne est différente de la schottische américaine, en Europe, elle est jouée sur un rythme plus rapide et les pas sont différents, en Amérique, le rythme est plus lent mais les mouvements sont plus expansifs et plus variés, dans certaines régions, elle est appelée shodish.
Depuis que la schottische est arrivée aux États Unis, elle a connu une multitude de transformations.  Après 1848, un grand nombre de variantes de la schottische étaient dansées en Californie, ainsi a-t-on vu naître par exemple la schottische à cinq pas ou la Highland schottische. En fait, chaque salle de bal avait sa propre version
Au Texas, beaucoup de danses dérivées de la schottische sont nées, certaines portent des noms comme Drunk, Blue Bonnett, McGinty ou Douglas.
Dans le sud des États-Unis, au début du XXe siècle, la schottische fut combinée au ragtime, le ragtime schottische le plus célèbre fut celui de Thomas S.  Allen avec son Any Rags en 1902, l'année où parut Dot et Tot.

À la Nouvelle Orleans, le Buddy Bolden's band et d'autres groupes de proto-jazz étaient célèbres pour leurs schottisches endiablées.
Au far-west, elle s'est métamorphosée en danse country type quadrille, on pourrait énumérer des centaines d'avatars de la schottische qui sont nées dans tous les autres états, mais ce serait trop long.


Pour terminer, voici la description de la schottische de base, pourrait on dire, sachons qu'elle se danse en couple, en mesure binaire (2/4).
Les couples tournent sur eux-mêmes dans le sens des aiguilles d'une montre.
La schottische s'exécute en quatre mesures :

mes. 1 : un pas de polka du pied gauche pour l'homme (du pied droit pour la femme)
mes. 2 : un pas de polka du pied droit pour l'homme (du pied gauche pour la femme)
mes. 3-4 : quatre pas sautillés en tournant

Dans le répertoire folk, elle connaît de nombreuses variations, surtout sur les 4 temps du  tourné : pastourelle(s), figures diverses,... Il existe également des variantes à deux couples, mis je crois avoir plus ou moins fait le tour de la question et je préfère m'arrêter là. Si vous voulez en savoir plus sur la schottische, vous avez internet...

Etiquette musique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×