Dot et Tot au Pays Joyeux - Chapitre 1

Roselawn

<< Introduction  - Sommaire - Chapitre 2 >>

Dot et tot 1

Vous auriez dû voir Dot, blottie dans les coussins du fiacre qui la conduisait à la gare, elle était accompagnée de son père et de sa gouvernante, Miss Bombien. Son élégante robe blanche était couverte de broderies et de dentelles, digne fille du banquier assis à côté d'elle qui la regardait en souriant.

Son chapeau blanc avait un large rebord qui retombait mollement sur sa figure pâle en dessous, et de large rubans blancs couraient sur le rebord, cachant complètemet ses boucles blondes.

Les seules couleurs que l'on distinguait chez elle étaient le bleu intense de ses yeux et le rose de ses lèvres, bien qu'elle n'étaient pas aussi roses qu'elles l'auraient dû, car Dot n'était pas en aussi bonne santé que d'habitude, ayant été confinée en ville durant un long hiver et un printemps glacial.

Mais maintenant que les fleurs s'épanouissaient et que les oiseaux chantaient dans les arbres redevenus verts, elle allait passer l'été avec sa gouvernante à Roselawn, où son père venait d'acheter une maison de campagne.

« Essaie de ne pas rester enfermée, ma chérie, » lui dit il en tenant sa petite main dans sa grande main épaisse, « j'ai dit à Miss Bombien de te laisser courir et t'ébattre à ta volonté, afin que le rose revienne plus rapidement sur tes joues pâles. »

Les yeux de Dot se mirent à briller ; courir et s'ébattre librement allait être une nouvelle expérience pour elle, et elle était heureuse rien que d'y penser.

« Tu n'auras d'autre compagnie que Miss Bombien, » continua son père, « mais il y a plein de domestiques, et j'ai entendu dire qu'ils étaient très gentils. Dans quelques jours au plus, je viendrai te voir, alors tu me diras si ta nouvelle maison te plait. Miss Bombien ne veillera qu'à ton confort, il n'y aura pas de leçons pour t'embêter. Tout ce que tu auras à faire, ce sera manger, dormir et jouer, et retrouver des forces et des couleurs. »

Dot écoutait cela avec un grand plaisir, elle se disait que ce serait là de belles vacances.

Au fait, son véritable nom était Évangéline Joséphine Freeland, mais maman et papa l'avaient toujours appelée "Dot" depuis sa naissance, au point qu'elle oubliait presque qu'elle avait d'aussi jolis prénoms qu'Évangéline et Joséphine.

La maman de Dot était invalide, et son père - le grand père de Dot - l'avait emmenée en voyage en Europe, dans l'espoir d'améliorer sa santé, elle avait donc dû laisser sa petite fille à la garde de Miss Bombien.

Bien qu'il aimât tendrement Dot, Mr Freeland était un homme très occupé et ne pouvait consacrer que peu de temps à son enfant.

« Ainsi, ma chérie, » lui dit il, « tu seras la reine de Roselawn cet été, et je viendrai te voir de temps en temps me prosterner devant ta majesté. »

Dot et tot 2

Sa plus grande crainte, c'était que Dot fut aussi malade et fragile que sa mère en grandissant, mais il n'en dit rien à l'enfant. Il avait décidé, cependant, que si l'air frais et l'environnement sain pouvaient lui rendre ses forces et sa santé, elle pourrait en disposer à sa guise, il avait alors acheté presque tout Roselawn rien que pour Dot.

Avant qu'elle ne s'en rende compte, Dot se retrouva à la gare et à bord de la voiture-salon, où son père lui donna un long baiser d'adieu plein d'affection. Puis Mr Freeland la fit descendre, et en se tenant debout sur la plate-forme, il lui faisait  signe de la main, tandis que le train quittait lentement la gare et commençait son périple dans la douce campagne glacée.

Roselawn gagna le coeur de la fillette au premier regard. La demeure à la fois fraîche et baignée de soleil était accueillante, contrairement aux maisons austères et étouffantes de la ville. Elle avait un charme désuet, avec ses ailes, ses nombreux piliers et ses grandes vérandas sur les côtés. Devant, s'étendaient des hectares de pelouse d'un vert velouté, parsemée de jardinets et de massifs de fleurs multicolores. Dans toutes les directions il y avait des chemins tortueux parsemés de gravier blanc qui menaient à tous les endroits du domaine, on aurait dit un monde miniature.

Dès le premier jour, Dot était pleine d'enthousiasme et de joie, Miss Bombien obéissait scrupuleusement aux intructions qu'on lui avait données de laisser courir l'enfant.

Dot ne rentrait à la maison que pour les repas, qu'elle prenait avec de plus en plus d'appétit, et aussitôt, elle retournait s'ébattre en chassant les papillons, visiter les étables et le poulailler, ou encore s'asseoir au bord de la rivière pour regarder passer les branchages qui flottaient.

Dot et tot 3

Parfois, elle voyait un bateau sur les eaux bleues, alors elle se mettait à sauter en frappant les mains de joie à ce spectacle. La rivière devint rapidement son endroit de villégiature, de plus, le terrain devant la maison descendait directement jusqu'à la rive.

Miss Bombien passait ses journées à se balancer dans un hamac sous un porche, où elle lisait de nombreux livres en se délassant. Elle ne s'embêtait pas à surveiller Dot, se disant qu'elle ne risquait rien de plus grave qu'un vêtement déchiré ou de se souiller le visage de terre.

Un matin, après avoir fini son petit déjeuner, alors qu'elle courait sur la pelouse, comme d'habitude, Dot remarqua un minuscule chemin menant à une petite ouverture dans une haie touffue. Elle n'était jamais allée dans cette direction avant, et bien qu'elle voyait souvent cette haie, elle n'aurait jamais imaginé qu'il y avait un passage à travers. Alors l'esprit d'aventure s'empara d'elle.

« Explorons les lieux. » se dit elle.

Tip tap, tip tap firent ses petits pieds sur le gravier, et bientôt, elle atteignit la haie touffue et franchit le passage.

Soudain, elle s'arrêta ; devant elle, il y avait une petite cabane coquette couverte de vigne vierge et entourée de fleurs.

De la porte d'entrée partait un chemin qui allait jusqu'à ses pieds, et, assis au milieu du chemin, en train de remplir son chapeau avec des cailloux, il y avait un petit garçon.

Dot et tot 4

<< Introduction  - Sommaire - Chapitre 2 >>

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×