Dot et Tot au Pays Joyeux - Chapitre 3

Le Bateau

<< Chapitre 2 - Sommaire - Chapitre 4 >>

Dot et tot 3 1

Tôt le matin, Dot sortit avec un panier à son bras, il était si grand et si lourd qu'elle pouvait à peine le porter. Elle dut s'arrêter plusieurs fois entre la maison et le passage dans la haie.

À un moment, elle eut l'envie irrésistible de chasser un beau papillon qui voletait paresseusement au dessus de la pelouse, mais elle vit le panier et repensa à Tot, elle se souvint que c'était jour de pique-nique aujourd'hui, alors elle se remit péniblement en route et emprunta le passage à travers la haie.

Tot était assis sur le seuil, en train de l'attendre, il portait une chemise de marin et une salopette bleue, en plus, il venait de se laver la figure et les mains pour cette grande occasion.

En voyant le panier de Dot, il écarquilla les yeux et demanda : « qu'est ce que tu as ramené ? »

« C'est un en-cas. » dit la fillette en posant son fardeau avec un soupir de soulagement.
« C'est quoi un en-cas ? » demanda Tot.

« Ben, des trucs à manger, pardi. » répondit elle.

« Ah, » fit Tot en avisant le panier avec intérêt, « il y a des trucs à manger ? »

Dot et tot 3 1bis

« Oui, » répondit Dot avec fierté, « j'ai demandé à la cuisinière de me donner toutes les bonnes choses qu'elle avait dans sa réserve, je lui ai dit qu'on allait faire un pique-nique toi et moi, et que nous irions manger notre en-cas au bord de la rivière. Alors elle a rempli le panier jusqu'en haut, elle fait toujours tout ce que je lui demande, et tu as vu, c'est un grand panier. »

« Oui, » répondit gravement Tot, « c'est un grand panier ! » puis il se redressa vivement et s'exclama : « allez, on mange ! »

  « Non ! » s'écria Dot d'un ton désapprobateur, « il n'est pas encore l'heure de manger, je viens juste de prendre mon petit déjeuner. Mais quand on sera arrivés à la rivière, on pourra pique-niquer. Et si tu es sage, Tot, je te donnerai peut être un bout de gâteau avant. »

La mère de Tot sortit et lui fit un baiser pour lui dire au revoir, puis il saisit la poignée du grand panier avec Dot et en le portant ensemble, ils partirent vers la rivière.

Dot et tot 3 2

Bien sûr, cela leur prit du temps pour y arriver, car ils s'arrêtaient souvent pour poser le panier et cueillir des fleurs, ou observer une maman rouge-gorge apporter de la nourriture dans son nid plein de petits, ou gambader sur le gazon fraichement tondu et se poursuivre avec la joie et l'innocence de l'enfance.

Mais ils revenaient toujours au panier qu'ils finirent par déposer sur une large pierre plate au bord de l'eau.

« Çà sera notre table quand il sera l'heure de manger. » dit Dot.

« C'est pas encore l'heure ? » demanda tristement Tot.

« Pas encore, » dit la fillette, « mais je te donnerai un morceau de gâteau, on en a plein. »

Elle retira le linge blanc qui recouvrait le panier et en sorti deux belles tranches de gâteau, une pour Tot et une pour elle.

Ils les mangèrent en se promenant sur la berge, aucun bateau ne naviguait sur la rivière, car il faisait très chaud, au point que même les pêcheurs ne se montraient pas. Sur la rive opposée, il y avait une muraille de rochers qui semblaient sortir de la rivière, mais au pied de la falaise, une ligne d'arbres touffus poussait au niveau de l'eau. 

« On dirait des moustaches. » dit Tot.

« C'est vrai, vu d'ici, » répondit Dot en acquiesçant, « mais si on se trouvait de l'autre côté de la rivière, on ne verrait que des grands arbres, c'est parce qu'ils sont loins qu'ils ressemblent à des moustaches, des moustaches de rivière. »

Ils s'éloignèrent en marchant le long de la berge, au point de dépasser les limites de Roselawn, puis, après avoir suivi un coude de la rivière, ils trouvèrent un buisson au bord de l'eau.

« Hé, Tot ! » l'interpella la fillette, « çà serait pas chouette de prendre notre repas sous ces arbres ? Il y a de l'ombre, il doit y faire frais, viens, retournons chercher le panier. »

Tot la suivit docilement, car il la considérait comme le chef, pas seulement parce qu'elle était plus âgée, mais aussi parce que c'était elle qui avait ce merveilleux panier rempli de bonnes choses.

Ils retournèrent à la grande pierre plate où ils l'avaient laissé, et ils le ramenèrent en peinant jusqu'au au bosquet d'arbustes. En repoussant les branches, ils se glissèrent à travers le buisson jusqu'au bord de la rivière, alors Dot poussa une exclamation de joie.

« Un bateau ! » dit elle, « il est joli en plus, je me demande à qui il appartient. C'est pas grave, de toute façon, il n'y a personne, on n'a qu'à monter dedans et s'installer sur les sièges pour manger. »

C'était vraiment un beau bateau, peint tout en blanc avec une bande rouge sur le bord. Il y avait un large siège à chaque bout et un plus petit au milieu, et au fond, sous les sièges, il y avait une paire de rames.

L'avant avait été tiré au sec sur la berge, tandis que l'arrière baignait dans l'eau, les branches des arbres donnaient une ombre fraiche, Dot et Tot trouvèrent qu'il n'y avait pas de meilleur endroit pour prendre leur repas.

Ils portèrent le panier jusqu'au grand siège à l'arrière, qui baignait dans l'eau, Dot étendit la serviette blanche et elle y disposa toutes les bonnes choses que lui avait données la cuisinière.

« On va jouer au papa et à la maman. » dit elle.

« Oh non, pas au papa et à la maman, » répondit il, « on peut pas plutôt dire qu'on est sur un navire et qu'on traverse l'océan ?  »

Assis sur le fond du bateau, tout près du siège qui leur servait de table, ils riaient et bavardaient en mangeant leur repas avec un vif appétit, comme ont tous les enfants de cet âge.

Le temps passa tellement vite qu'ils n'auraient su dire depuis quand ils étaient là, mais soudain, Tot s'exclama : « qu'est ce qu'il fait chaud ! » et il mit son chapeau pour se protéger la tête du soleil.

Dot se redressa ; en effet, le soleil brillait de tout son éclat au dessus d'eux, l'ombre des arbres avait disparu, à sa place, le bleu du ciel.Elle se mit debout et poussa un cri de désarroi :
 

« On est sur la rivière, Tot, » dit elle, « le bateau a dérivé ! »

Dot et tot 3 3

<< Chapitre 2 - Sommaire - Chapitre 4 >>

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×