Le Monarque Magique de Mo

Le Roi Taciturnus et son Homme de Fonte

<< Cinquième Surprise - Sommaire - Septième Surprise >>

Mo 6 1

Au delà des montagnes, au nord de la Vallée de Mo*, régnait un méchant Roi nommé Taciturnus, son peuple vivait dans des cavernes et des mines où ils extrayaient de l'acier et du fer et les fondaient en lingots, et ces lingots étaient emmenés au loin pour être vendus à prix d'argent.

Le Roi Taciturnus haïssait le Monarque de Mo et tout son peuple, parce qu'ils vivaient heureux et ne souciaient pas de l'argent.

Mo 6 2

Il aurait bien envoyé son armée dans la Vallée pour détruire ses joyeux habitants, s'il n'avait craint les épées acérées qui poussaient sur leurs arbres et qu'ils savaient si bien utiliser contre leurs ennemis.

Le Roi Taciturnus réfléchit longtemps au moyen de détruire la Vallée de Mo sans être blessé lui-même, et enfin, il eut l'idée d'un plan qui marcherait sans doute.

Il mit toute sa technologie en œuvre pour contruire un immense homme de fonte, avec toute une mécanique à l'intérieur. Une fois remonté, l'Homme de Fonte pouvait rugir, rouler des yeux, grincer des dents et marcher à travers la Vallée et écraser arbres et maisons sur son passage. Car l'Homme de Fonte était aussi grand qu'une église et aussi lourd que sa masse de métal le rendait, et chacun de ses pieds avait la taille d'une grange.

Cela prit du temps, comme vous pouvez l'imaginer, pour construire cet homme, mais le Roi Taciturnus était tellement déterminé à provoquer la perte de la belle Vallée de Mo qu'il fit travailler ses hommes nuit et jour, et enfin, l'Homme de Font fut prêt à être remonté et envoyé vers sa sinistre mission de destruction.

Ils le mirent debout au sommet de la montagne, le visage tourné vers la Belle Vallée, et ils se mirent à le remonter. Il fallut une centaine d'hommes pendant une semaine entière pour y parvenir, mais à la fin, il fut remonté à fond et le méchant Roi Taciturnus se tenait prêt à actionner le ressort qui le mettrait en route.

« Un... Deux... Trois ! » dit le Roi, puis il actionna le ressort.

L'Homme de Fonte poussa un rugissement si terrible que même les hommes qui l'avaient fabriqué en furent effrayés, puis il roula ses yeux qui lancèrent des éclairs de feu et il se mit à grincer des dents au point qu'on aurait dit le tonnerre.

Une minute plus tard, il leva un grand pied puis il écrasa une cinquantaine d'arbres, il s'éloigna descendit ensuite le flanc de la montagne, détruisant tout ce qui se trouvait sur son passage, s'approchant à chaque pas de la Belle Vallée de Mo.

Le Roi et son peuple étaient en train de jouer à la balle, ce jour là, c'était le chien qui faisait l'arbitre. Soudain, alors que le Prince Jollikin accomplissait un home run** et que tout le monde l'applaudissait, un terrible rugissement résonna dans leurs oreilles, et ils entendirent un bruit d'arbres écrasés sur le flanc de la montagne et ils virent un homme monstrueux s'approcher de la Vallée.

Mo 6 3

Les gens étaient si effrayés qu'ils en restèrent pétrifiés, incapables de bouger sous l'effet de la surprise et de la terreur, mais le chien se mit à courir aussi vite qu'il put en direction du bruit pour voir ce qui se passait.

Au moment où il atteignit le pied de la montagne, l'Homme de Fonte arrivait à grands pas et pénétrait dans la Vallée, il écrasa en un instant tout un plant de biscuits apéritif et un lopin entier de tartes au potiron bien mûres.

La Vallée aurait été condamnée à coup sûr si l'Homme de Fonte n'avait trébuché contre le chien et ne s'était écroulé sur le ventre, il gisait alors en rugissant et en grinçant des dents, mais désormais innoffensif.

Le Roi et son peuple se remirent alors de leur frayeur et se rassemblèrent autour de leur ennemi réduit à l'impuissance, émerveillés par sa grande taille et sa force.

Mo 6 4

« Si vous ne l'aviez fait tomber, » dit le Roi au chien, « ce géant aurait sans doute détruit tout mon royaume. D'après vous, qui est assez méchant pour envoyer ce monstre nous écraser ? »

« Çà ne peut être que le Roi Taciturnus, » répondit le chien, « car personne d'autre n'a envie de vous faire du mal, et le géant venait de la direction du pays de ce méchant Roi. »

« En effet, » répondit le Monarque en réfléchissant, « çà ne peut être que Taciturnus, ce n'est vraiment pas gentil de sa part, car on ne lui a jamais fait de mal. Mais qu'allons nous faire de ce grand bonhomme ? Si on le laisse ici, il va effrayer les enfants avec ses rugissements, et aucun femme ne voudra plus se promener dans ce coin de la Vallée. Il est tellement lourd, que même tous ensemble nous n'arriverions pas à le soulever, et même si nous y arrivions, nous n'aurions nulle part où le mettre sans qu'il encombre le chemin. »

C'était vrai, alors les gens du peuple s'assirent autour de de l'Homme de Fonte et réfléchirent profondément au problème pendant près d'une heure.

Puis, comme l'exigeait la situation, le monarque demanda d'un ton solennel :

« Il y a-t-il quelqu'un qui a trouvé un moyen de se débarrasser de lui ? »

Les gens secouèrent gravement la tête et se remirent à réfléchir une heure encore. À la fin, le chien éclata subitement d'un grand rire et s'écria si fort qu'ils en sursautèrent :

« J'ai trouvé un moyen ! »

« Bien ! » s'exclama le Roi, « exposez nous votre plan. »

« Voyez vous, » expliqua le chien, « l'Homme de Fonte est actuellement allongé sur le ventre. Si nous pouvions le mettre sur le dos et le remettre sur ses pieds, il serait tourné dans l'autre sens, ainsi, il retournerait directement là d'où il vient et ne nous ferait plus aucun mal. »

« C'est une excellente idée, » répondit le Roi, « mais comment allons nous le tourner sur le dos et le mettre debout ? »
Ils en furent tous déconcertés un moment, mais il advint que le Prince Jugeotte, qui était un jeune homme très intelligent, annonça qu'il allait s'occuper de cette tâche.

Mo 6 5

« D'abord, amenez moi une plume. » ordonna-t-il.

Le chambellan du Roi se mit à chercher alentour et trouva bientôt un longue plume duveteuse. Le Prince la prit, s'approcha de l'Homme de Fonte et lui en chatouilla l'aisselle gauche.

« Ouille ! » dit l'Homme de Fonte en sursautant, il roula de côté, et se retrouva allongé sur le dos.

« Hourra ! » s'écria le peuple en applaudissant joyeusement à cet ingénieux stratagème, « grande est la sagesse du Prince ! »

Prince Thinkabit took off his hat and bowed politely to them in return for the compliment. Then he said:
Le Prince Jugeotte ôta son chapeau et s'inclina poliment devant eux pour les remercier de ce compliment, puis il dit :
« Maintenant, amenez moi une épingle. » 

Nuphsed lui amena une épingle très pointue, le Prince la prit, s'approcha de l'Homme de Fonte et lui piqua le derrière avec.

« Aïe ! » cria l'Homme de Fonte, en se redressant d'un bond, se retrouvant ainsi sur ses deux pieds. Mais maintenant, à leur grande joie, ils virent qu'il faisait face aux montagnes et non à la Vallée.

Dès qu'il fut debout, la mécanique de l'Homme de Fonte se remit en route et il se mit à marcher à grands pas vers la montagne, la franchit et piétina le royaume du méchant Taciturnus, écrasant au passage le Roi et tout son peuple, ne laissant que des ruines derrière lui.

Cela fut leur châtiment pour avoir été aussi jaloux du bon peuple de Mo.

Quant à l'Homme de Fonte, il avait été tellement bien remonté qu'il marcha tout droit jusqu'à la mer, il y coula et s'enfonça profondément dans le sable où il fut immobilisé.

Je suis certain qu'il y est encore aujourd'hui.

Mo 6 6

*Le pays du Roi Taciturnus se situe au nord-est de la Vallée de Mo, voyez la carte

**Manifestement, le Monarque et son peuple sont en train de jouer au base-ball, un home run est un coup de batte qui permet au batteur de marquer un point en faisant un tour complet du terrain en une seule fois (NdT).

<< Cinquième Surprise - Sommaire - Septième Surprise >>

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

emerald-cityof-oz.jpg

×