Yew, l'Île Enchantée - 25

Où les aventuriers se séparent

<< Chapitre 24 - Sommaire - Chapitre 26 >>

 

 

Quand le Prince Merveille et ses amis se furent éloignés du château, les hommes du Rouquin vinrent en rampant, comme d'habitude, pour prendre les ordres de leur maître. Mais le silence régnait partout dans le bâtiment, après avoir regardé furtivement dans chaque pièce sans le trouver, ils furent pris de terreur et s'enfuirent sans se retourner.

Par la suite, on raconta que le château était hanté par l'esprit du terrible Rouquin, les voyageurs n'osaient pas s'arrêter dans les environs et passaient leur chemin en détournant le regard.

Le Prince et ses compagnons chevauchaient gaiement vers le Royaume de Heg, car Nerle les avait invités au château de son père. Ils étaient contents de la bonne tournure qu'avait prise les choses, mais parfois, Lady Seseley était triste en repensant à la fin tragique de son père.

Le Baron Neggar, le père de Nerle, était non seulement de noble extraction mais c'était aussi un homme très gentil et très courtois, tous les membres du groupe de Prince Merveille furent accueillis dans son château avec beaucoup d'hospitalité.

Il était, tout comme son épouse, fou de joie de retrouver leur fils sain et sauf.

« Êtes vous enfin guéri de votre envie d'avoir ce que vous ne pouvez obtenir ? » demanda le Baron, inquiet.

« Pas tout à fait, » répondit Nerle en riant, « mais je commence à apprécier ce que j'ai, car partout où je vais, je vois des gens qui cherchent ce qu'ils ne peuvent obtenir, et n'en voudraient peut être pas s'ils les avaient. Il semble que c'est le destin de  la plupart des mortels d'être insatisfaits, je tâcherai donc d'être plus raisonnable à l'avenir. »

Ces paroles réjouirent le bon Baron, il donna alors un grand et luxueux banquet pour fêter le retour de son fils.

 

 

Les Grand Ki de Twi, malgré l'agréable séjour qu'elles avaient passé chez Nerle, en avaient décidément vu assez du monde extérieur, elles aspiraient à retourner dans leur propre royaume, où tout était paisible, et à le diriger jusqu'à la fin de leurs jours. Le Baron leur apprêta une escorte de vingt hommes en armes qui conduisirent les Grand Ki et les vieux Ki en sûreté jusqu'au trou dans la haie.

Une fois qu'ils furent rentrés au Pays de Twi, la première chose que firent les Grand Ki, se fut de faire réparer le trou dans la haie. Depuis, on n'a jamais entendu dire que quiconque fut parvenu à pénétrer dans ce royaume caché, de ce fait, son histoire ultérieure est totalement inconnue.

Le Roi Terribus fit ses adieux et retourna vers son propre royaume, Wul-Takim l'accompagna jusqu'à sa caverne, qui se trouvait sur le trajet, et où l'attendaient ses cinquante neuf Voleurs Repentis.

La mère de Nerle se fit une joie d'adopter Lady Seseley et ses deux compagnes, qui retrouvèrent ainsi un foyer chez le Baron. Quelques années plus tard, quand ils furent devenus adultes, Seseley épousa Nerle et devint la première dame du château.

Le Prince Merveille apprécia beaucoup le festin et les danses, mais quand le groupe se sépara, que le Grand Ki et le Ki l'eurent quitté, ainsi que le Roi Terrribus et le très honnête Wul-Takim, le jeune chevalier était souvent pensif, parfois même, il avait l'air triste, et ses rires joyeux se faisaient de plus en plus rares.

Nerle ne pouvait s'empêcher d'éprouver une certaine crainte mêlée d'effroi envers son maître, car il arrivait qu'une lueur dans les yeux de Merveille lui évoque plus un immortel qu'un humain. Mais le Prince le traitait toujours avec une grande gentillesse, et il lui pressait affectueusement la main quand en lui souhaitant bonne nuit, car il avait pris son écuyer en amitié. Ils eurent aussi de longues conversations tous les deux, durant lesquelles Nerle acquit de nombreuses connaissances et reçut quelques conseils qui lui seraient utiles dans sa vie future.

Un jour, le Prince Merveille alla trouver Lady Seseley et lui dit :

« Viendrez vous avec moi dans la Forêt de Lurla ? »

« Volontiers. » répondit elle, elle appela Berna et Helda pour l'assister, ils montèrent à cheval et partirent au trot, car une longue distance les séparait de Lurla.

Il entrèrent dans la forêt à la mi-journée, les jeunes filles ne connaissaient pas ce chemin, étant habituées à entrer dans la forêt du côté opposé, près de l'endroit où se dressait autrefois le château du Baron Médéric. Le Prince, lui, semblait savoir où il allait.

En avançant avec grâce et dignité, son noble destrier  les guida dans les sentiers jusqu'à une clairière. Le Prince s'arrêta soudainement, et en regardant autour d'elle, Seseley reconnut l'endroit.

« Hé ! » s'exclama-t-elle sous la surprise, « mais, c'est le Repaire des Fées ! »

Elle se tourna alors vers le Prince Merveille et lui demanda à mi-voix :

« L'année est terminée, n'est ce pas ? »

Avec un sourire mélancolique, il répondit doucement :

« L'année prendra fin dans cinq minutes ! »

 

 

<< Chapitre 24 - Sommaire - Chapitre 26 >>

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire