Old Mother Hubbard

Retour au Sommaire 

Au chapitre 10 de Zixi, la Reine d'Ix, l'Intendant en Chef Tallydab a une discussion avec Hirsute, son chien qui sait parler depuis que son maître en a émis le souhait en portant la Cape Magique. L'animal se plaint de n'avoir que des os à manger alors, qu'il préfèrerait de la viande. Pour le taquiner, Tallydab évoque la comptine Old Mother Hubbard, et le chien a l'air de très bien savoir de quoi il s'agit, tout comme un lecteur anglais, américain, canadien, australien ou néo-zélandais, il saisit très bien la référence, mais ce n'est pas souvent le cas chez nous, qui n'avons pas grandi dans cette culture à la fois si proche et si lointaine ; la culture anglo-saxonne

Qui est donc cette fameuse Old Mother Hubbard ? Rien à voir avec la Scientologie, je vous rassure, il s'agit d'une comptine faisant partie des Nursery Rhymes (voir Sommaire), souvent appelées Mother Goose's Rhymes aux États Unis (voir introduction à Ma Mère l'Oye en Prose), elle raconte l'histoire d'une vieille dame, la Mère Hubbard, qui veut donner un os à son pauvre chien, mais elle n'en trouve aucun dans son placard. Plus tard, la vieille dame est allongée dans son lit, soudain elle sent quelque chose lui tomber sur la tête, elle regarde en l'air (dort elle dehors ?), et elle voit une pluie d'os dégringoler du ciel. Elle en remplit alors son placard, et désormais, le pauvre chien ne manquera plus jamais d'os.

 

Old mother hubbard and her dog 1889

 

On comprend dès lors que le chien de Tallydab n'apprécie guère la boutade. 

Cette comptine est attribuée à une certaine Sarah Catherine Martin (1768 - 1826), une compositrice de comptines pour enfants anglaise dont on ne sait pas grand chose, elle aurait écrit Old Mother Hubbard en 1805, en se basant peut être sur une comptine plus ancienne remontant à la fin du XVIe siècle. Certains pensent qu'elle a une signification politique, mais on a jamais réussi à définir exactement laquelle. Pour d'autres, il s'agit sans doute d'une référence à Saint Hubert, le saint patron des chiens, on a aussi pensé que la comptine fait allusion au Cardinal Thomas Wolsey, qui s'était opposé au divorce d'Henry VIII d'avec la Reine Catherine d'Aragon en 1503, mais tout cela n'est que pure spéculation et l'on n'en connaitra sans doute jamais l'origine, comme c'est le cas avec la plupart des Nursery Rhymes

Curieusement, Lyman Frank Baum ne l'a pas incluse dans Ma Mère l'Oye en Prose, peut être ne l'a-t-elle pas inspiré.

 

Old Mother Hubbard
Went to the cupboard
To give the poor dog a bone
When she came there
The cupboard was bare
And so the poor dog had none
And so the poor dog had none
And so the poor dog had none
Old Mother Hubbard
she laid in her bed
then suddenly felt a bump on her head
She looked to the sky and to her surprise
dogs bones were pouring down
dogs bones were pouring down
dogs bones were pouring down
Now Old Mother Hubbard
she filled up her cubboard
and gave the poor dog a bone
and to her delight the dog took a bite
for now the poor dog had a bone
now the poor dog had a bone
now the poor dog had a bone

Old mother hubbard w dog

 

Retour au Sommaire 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire