Zixi, la Reine d'Ix - 4

Le Roi Tim

<< Chapitre 3 - Sommaire - Chapitre 5 >>

 

Les cinq Haut-Conseillers du Royaume de Noland étaient impatients à la perspective de cette matinée cruciale. Bien avant le lever du soleil, Tollydob, le Général en Chef, avait rassemblé son armée à la porte orientale de la ville, les soldats se tenaient sur deux files de chaque côté de l'entrée, impressionnants dans leurs uniformes. Ce déploiement inhabituel provoqua des attroupements, tout le monde se demandait ce qui allait donc bien se passer.

Bien sûr, personne ne le savait, pas même le Conseiller en Chef ni ses confrères. Tout ce qu'ils pouvaient faire, c'était obéir à la loi et se soumettre au résultat.

Finalement, le soleil se leva et la porte orientale fut ouverte. À l'extérieur, les personnes qui attendaient s'empressèrent d'entrer.

« Un, deux, trois, quatre, cinq, six ! » se mit à compter le Conseiller en Chef à voix haute.

Les gens en furent très surpris, et ils commencèrent à se questionner les uns les autres, les soldats eux-mêmes avaient l'air perplexes.

 

Zixi4 1


 

« Sept, huit, neuf ! » continua le Conseiller en Chef, toujours comptant les personnes qui entraient.

Il y eut un moment de silence, toute l'assistance retenait son souffle.

Quelque chose d'extraordinaire allait se passer, mais quoi ?

Tout ce que l'on pouvait faire, c'était attendre.

« Dix, onze ! » continuait à compter Tullydub, puis il poussa un profond soupir, car un noble illustre venait de franchir la porte, et le Conseiller en Chef regrettait qu'il ne fût pas le quarante septième. 

Le décompte continua ainsi, et les gens devenaient de plus en plus impatients.

Quand le nombre trente et un fut atteint, il arriva une chose étrange ; il y eut un grand dong qui déchira le silence, puis un autre, et un autre encore. Quelqu'un sonnait la grande cloche de la tour du palais, et les gens commencèrent à se murmurer entre eux que le vieux Roi était mort..

Les cinq Haut-Conseillers, bouillants de rage impuissante, du fait qu'ils ne pouvaient quitter la porte, agitèrent leurs cinq poings potelés en direction de la tour.

Le pauvre Jikki, qui s'était retrouvé tout seul dans le palais, n'avait pu résister à la tentation de sonner la cloche, et elle continuait à résonner de manière monotone et solennelle tandis que le Conseiller en Chef se tenait à la porte et criait :

« Trente-deux, trente-trois, trente-quatre ! »

Seule la curiosité maintenait le calme parmi la population, tandis que la cloche lui annonçait la mort de son souverain.

En temps normal, tout le monde se serait précipité au palais pour savoir ce qu'il allait advenir, mais les gens avaient deviné que c'était en restant à la porte orientale qu'ils en apprendraient le plus, aussi se tinrent ils tranquilles, et la désobéissance de Jikki n'eut que peu d'impact sur les plans des cinq Haut-Conseillers.

Quand Tullydub eut dépassé quarante, l'excitation fut à son comble, car on pouvait voir d'énorme gouttes de sueur sur le front du Conseiller en Chef, et les autres Haut-Conseillers derrière lui tremblaient comme des feuilles..

Un colporteur dépenaillé et boiteux franchit la porte.

« Quarante-cinq ! » s'écria Tullydub.

Puis arriva Tante Rivette, tenant l'âne en bride..

« Quarante-six ! » hurla Tullydub.

Enfin, ce fut Tim qui franchit la porte, perché au sommet des bagages chargés sur l'âne. Il regarda calmement tous ces visages exaltés qui l'accueillaient..

« Quarante-sept ! » s'égosilla le Conseiller en Chef, puis il proclama : « Longue vie au Roi du Noland ! »

 

Zixi4 2

 
Brusquement, les cinq Haut-Conseillers tombèrent à genoux en même temps devant l'âne. Un soldat avait rejeté la vieille femme en arrière dans la foule, d'où elle assista à la scène avec stupéfaction. Margaret, revêtue de sa magnifique Cape, avança à son tour, elle regarda d'abord son frère, puis le groupe d'hommes emperruqués, la tête plongée dans la poussière devant lui en train de proclamer :

« Longue vie au Roi ! »

Tandis que la foule s'interrogeait toujours, le Conseiller en Chef se releva et prit une couronne d'or sertie de diamants, un sceptre incrusté de joyaux et un manteau d'hermine à un soldat à qui les avait amenés. Puis il s'avança vers Tim, lui plaça la couronne sur la tête, le sceptre entre les mains et le manteau d'hermine sur les épaules.

La couronne lui tombait sur les oreilles, alors Tim la rejetta en arrière pour qu'elle tienne, quant au royal manteau, ses replis recouvraient tout le dos de l'âne, ce qui donnait au petit garçon une apparence imposante..

Les gens du peuple retrouvèrent rapidement leurs esprits, qu'importait que l'ancien Roi fut mort, maintenant qu'il y en avait un nouveau ? Ils se mirent soudain à pousser des acclamations en son honneur, agitant joyeusement leurs chapeaux et leurs bonnets au dessus de leurs têtes en criant :

« Longue vie au Roi du Noland ! »

Tante Rivette était complètement abasourdie, une chose aussi extraordinaire était difficile à croire. Un homme dans la foule lui arracha brusquement son chapeau en lui disant :

« Pourquoi ne saluez vous pas le nouveau Roi ? Seriez vous une traitresse à votre pays ? »

 

Zixi4 3

 

Elle se mit alors à agiter son chapeau en criant : « Longue vie au Roi ! » mais elle réalisait à peine ce qu'elle faisait.

Pendant ce temps, les Haut-Conseillers s'étaient relevés et se tenaient autour de l'âne.

« Votre Majesté daignerait elle nous dire qui est cette jeune demoiselle ? » demanda Tullydub en s'inclinant respectueusement.

« C'est Tignasse, ma sœur. » dit Tim, qui se réjouissait de sa nouvelle position. Alors les Conseillers s'inclinèrent très bas devant Margaret.

« Un cheval pour la Princesse Tignasse ! » ordonna le Seigneur Général en Chef, l'instant d'après, on la faisait monter sur un magnifique palefroy blanc, ainsi, avec sa tignasse dorée, son sourire et la superbe  cape flottant sur ses épaules, elle ressemblait vraiment à une princesse. Le peuple l'acclama à son tour, car cela faisait longtemps que le Palais Royal du Noland n'avait connu de présence féminine, de plus, Meg était si plaisante que tout le monde se mit à l'aimer instantanément.

 

Zixi4 4

 

Le carrosse du Roi était avancé, tiré par six fringants destriers, et Tim fut retiré du dos de l'âne et placé sur le siège principal du véhicule..

À nouveau le peuple poussa des cris de joie, la fanfare entama une marche entrainante et le cortège royal se dirigea vers le Palais.

Tollydob et ses officiers marchaient en tête, suivis du carrosse du Roi entouré de soldats, puis les quatre autres Haut-Conseillers montés sur des chevaux noirs, escortant la Princesse Tignasse, et enfin, la fanfare et le reste de l'Armée Royale.

C'était un spectacle impressionnant, les gens du peuple les suivaient en poussant des accalamations et des cris de joie, tandis que le Seigneur Trésorier en Chef lançait des pièces d'argent dans la foule.

On avait envoyé un message à Jikki pour l'avertir de l'arrivée du nouveau Roi, alors il cessa aussitôt son sinistre tocsin pour se livrer à une joyeuse carrillonade de bienvenue.

Quant à Tante Rivette, qui se retrouvait toute seule avec son âne, elle saisit la brave bête par la bride pour se rendre à son humble demeure, et au moment précis où elle atteignit la porte, le Roi Tim du Noland faisait son entrée dans le Palais Royal de Nole sous les acclamations et les applaudissements..

 

<< Chapitre 3 - Sommaire - Chapitre 5 >>

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire